dimanche 4 décembre 2011

Gel moussant nettoyant visage Miel - Lavande, pour une peau saine !

Voilà presque un mois que j'ai posté mon dernier article sur le blog. Le temps passe vite, je voudrais savonner, mes carnets se remplissent de croquis de futurs savons. J'espère pouvoir enfin en profiter pendant les vacances de Noël ! Quoi qu'il en soit, certains produits viennent à manquer, commençons par le plus urgent : un nettoyant visage, qui me sert aussi de démaquillant. Pressée, moi ? Un petit peu en ce moment, c'est vrai. Mais je promets de revenir à un rythme plus régulier dès les prochaines vacances. Et puis je suis bien heureuse de ces petites pauses "cosmétiques" qui sont plus épanouissantes que mes révisions d'épistémologie et méthodologie de la recherche !
Pour ce gel nettoyant, j'ai décidé de changer ma base de tensioactifs : je me contenterai de Mousse de sucre. Je reste classique pour les hydrolats : Lavande et Romarin, qui me conviennent très bien. Ils ont une excellente action purifiante. Pour adoucir la formule, une belle cuillerée de miel !
Voici la recette :



Ingrédients (pour 250 ml) :

- 50 ml (20 %) d'HA de Lavande sauvage (apaisant, adoucissant, assainissant)
- 25 ml (10 %) d'HA Romarin (purifiant)
- 150 ml (60 %) d'Eau de source
- 3,75 g (1,5 %) de Gomme de Xanthane (gélifiant)
- 7,5 g (3 %) de Mousse de sucre (tensioactif très doux, moussant)
- 10 g (4 %) de Miel biologique (hydratant, adoucissant)
- 0,5 g ( 0,2 %) d'HE Lavande fine (séborégulatrice et calmante)
- 0,5 g (0,2 %) d'HE Citron (soin des peaux mixtes, assainissante)
- 0,75 g (0,3 %) d'Extrait CO2 Barbe de Jupiter (anti-microbien, antiseptique très puissant)
- 1,5 g (0,6 %) de Cosgard (conservateur)

Procédé :

1. Préparer les ingrédients et le matériel, nettoyer et désinfecter le plan de travail.

2. Dans un récipient, verser les hydrolats et l'eau. Ajouter en pluie la Gomme de Xanthane, tout en mélangeant. Attendre 5 minutes que le gel se forme. Homogénéiser délicatement.

3. Ajouter la Mousse de sucre. Remuer délicatement pour éviter la formation de mousse.

4. Intégrer le reste des ingrédients, un par un, en remuant entre chaque ajout.

5. Verser dans le flacon, à l'aide d'un entonnoir.

dimanche 6 novembre 2011

Un ingrédient de saison : une recette - La pâte de coing

Je rattrape mon retard culinaire : j'ai chez moi de beaux coings du jardin qui attendent patiemment d'être cuisinés. Je ne connaissais rien au coing en dehors du fait qu'il ne se consomme pas cru. La première idée qui m'est venue a été la pâte de fruit...
Apparemment ça n'est pas très difficile. Allez, je me lance avant que ces coings ne s'abîment !


Ingrédients :

- 60 % de coings
- 40 % de sucre
- le jus d'un demi-citron


Recette :

1. Laver les coings, les couper en 4. Laisser les pépins et la peau.
Les faire cuire dans l'eau, à couvert, pendant 30 minutes environ.

2. Egoutter, laisser refroidir quelques minutes. Epépiner et peler les fruits.

3. Mixer afin d'obtenir une purée bien lisse.

4. Ajouter 40 % du poids de la compote obtenue. Mélanger.

5. Faire chauffer sur feu moyen, sans cesser de remuer, jusqu'à ce que la pâte épaississe et se décolle des parois au passage de la cuillère en bois. Cela demande environ 20 à 30 minutes.

6. Ajouter le jus de citron, faire chauffer encore quelques secondes.

7. Etaler la pâte dans un grand plat rectangulaire recouvert de papier cuisson. Lisser à l'aide d'une spatule.

8. Laisser reposer 3 jours, sous un tissu.

9. Détailler la pâte en carrés, les passer sur du sucre de canne en poudre.

Les pâtes de fruit se garderont environ 3 semaines dans une boîte hermétique.


dimanche 16 octobre 2011

Shampoing ultra-doux Pamplemousse - Cerise

Enfin un peu de temps, ou plutôt, il n'y a plus de shampoing à la maison, il faut donc s'accorder un moment pour en fabriquer un nouveau ! Je suis un peu déçue de ne pas pouvoir réaliser tous les produits que je voudrais, en ce moment.
Un shampoing liquide ce soir (le plus urgent), 1 shampoing barre en projet, pour très bientôt, et une préparation de commande d'ici la fin de semaine. Et, parce que je comptais m'y tenir, un petit café jeudi. Voilà un petit programme chargé, mais ça me permet d'avoir une excuse pour sortir de temps en temps du travail universitaire.

Pour ce soir, un shampoing très simple, à l'odeur à la fois douce et légèrement acidulée.



Ingrédients (pour 200 ml) :

- 56 g (28 %) de Base moussante Consistance (tensioactif ultra-doux)
- 12 g (6 %) de Mousse de Babassu (co-tensioactif moussant et doux)
- 121 g (60,55 %) d'Eau
- 1 g (0,5 %) d'HE Pamplemousse (fait briller les cheveux, odeur acidulée)
- 1 g (0,5 %) d'EA Amande de cerise (odeur très douce)
- 4 g (2 %) de Protéines de soie (lisse les cheveux, resserre les écailles,...)
- 3,6 g (1,8 %) d'Acide lactique (acidifiant)
- 1,2 g (0,6 %) Cosgard (conservateur)
- 1 Smidgen d'Oxyde rouge (colorant)
- 1 Smidgen Mica or

Procédé :

1. Dans un récipient, faire chauffer au bain-marie sur feu doux les tensioactifs, jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides.

2. Hors du feu, verser l'eau peu à peu, en homogénéisant délicatement afin d'éviter la formation de bulles.

3. Ajouter le reste des ingrédients un à un, en mélangeant entre chaque ajout.

4. Verser dans le flacon ! :)

lundi 10 octobre 2011

Dentifrice gel Citron-Réglisse

Le petit nouveau du week end : un dentifrice sans menthe étant donné que je mets du Jus d'Aloe Vera. Pour celles et ceux qui ne peuvent se passer de menthe dans le dentifrice, promis, je me rattraperai la prochaine fois.
La préparation de dentifrice est la bienvenue en cette période pleine de travail et de contraintes universaitaires. Le mois d'octobre risque d'être pauvre en messages, je m'en excuse d'avance. Il me tarde d'avoir un peu plus de temps pour fabriquer un lait pour le corps, une crème visage, etc...
Allez, c'est parti pour la recette !

Ingrédients (pour 50 ml) :

- 10 g de Jus d'Aloe vera (hydratant, cicatrisant, purifiant, etc)
- 20 g d'Eau de citron (raffraîchissant et purifiant)
- 5 g de Glycérine végétale (humectant)
- 0,9 g de Gomme de Xanthane (gélifiant)
- 8 g de Carbonate de Calcium (abrasif léger)
- 6 g d'Eau de citron (raffraîchissant et purifiant)
- 2 g de Poudre de réglisse (aromatisant)
- 0,2 g d'EA Réglisse (aromatisant)
- 0,2 g d'HE Citron (purifiant, antiseptique)
- 0,1 g d'HE Manuka (antibactérienne)
- 0,3 g de Cosgard (conservateur)

Procédé :

1. Dans un récipient, verser les hydrolats (sauf le 2nd ajout de 6 g d'Eau de citron) et la Glycérine.

2. Saupoudrer la Gomme de Xanthane en pluie, en agitant afin d'éviter la formation de grumeaux.

3. Dans un second récipient verser les 6 g d'Eau de citron, ajouter le carbonate de calcium et la Poudre de Réglisse. Mélanger.

4. Intégrer ce mélange au premier. Homogénéiser.

5. Introduire le reste des ingrédients, un à un, en mélangeant entre chaque ajout.

6. Verser dans le flacon pompe.

dimanche 9 octobre 2011

Mousse à raser réparatrice Menthe poivrée-Santal

C'est au moins la quatrième mousse à raser de ma production, et pourtant je m'aperçois que je n'en ai encore mis aucune en ligne. Alors mieux vaut tard que jamais, voici ma petite dernière.
Voilà plus d'un an que mon homme utilise la mousse à raser faite maison (à y réfléchir, c'était d'ailleurs mon premier produit home made). Les dernières fois je réutilisais la même recette, qui le satisfait beaucoup. Mais comme vous je suppose, j'aime essayer de nouvelles compositions.
J'ai été déroutée cette fois-ci par le choix des tensioactifs... Je n'ai pas pu tester l'association Douceur de coco et Base moussante douceur, je ne sais pourquoi je m'étais mis en tête que j'avais cette dernière. Ce sera donc : Douceur de coco avec Mousse de Babassu. En espérant que ça fonctionne !

Ingrédients (pour 200 ml environ) :

- 31 g (19,08 %) d'Hydrolat Menthe poivrée (tonique, raffraîchissant, resserre les pores, ravive le teint)
- 86,5 g (53,2 %) d'Hydrolat Hélichryse italienne (réparatrice, cicatrisant)
- 9 g (5,54 %) de Douceur de coco (adoussissant, hydratant, relipidant)
- 20 g (10 %) de Mousse de Babassu (produit une mousse douce et onctueuse)
- 11 g (5 %) de Glycérine végétale (hydratante, assouplissante)
- 1 g (0,6 %) d'HE Santal (antiseptique, idéale pour les peaux irritées)
- 1 g (0,6 %) d'HE Cyprès bleu (raffraîchissante, calmante, régénérante, soulage notamment le feu du rasoir)
- 1 g (0,6 %) de Cosgard (conservateur)

Procédé très simple :

Mélanger les ingrédients, un à un. Homogénéiser entre chaque ajout.
Verser dans le flacon-mousseur.

Utilisation :
Appuyer sur la pompe, la solution liquide initiale se transformera en mousse onctueuse et légère.
Etaler sur la zone à raser.

Impression :
Je vous donnerai les premières impressions de mon homme très prochaînement ;)

dimanche 2 octobre 2011

Macérât huileux Vanille fait maison !

En cette période de rentrée, le manque de temps se fait sentir jusque dans mes articles. En effet, la surdose de travail à faire est telle que je décide de privilégier des recettes plutôt rapides. Je compte tout de même profiter de mon dimanche pour refaire du Macérât à la Vanille, à la fois très simple à réaliser et très économique. De l'huile végétale, des gousses de Vanille et de la Vitamine E, c'est tout ce qu'il faut.
Le macérât huileux de Vanille a des propriétés très nourrissantes, protectrices. Il servira en tant que matière première pour la réalisation d'huiles de massage, de bougie, de crèmes ou autres cosmétiques.

Ingrédients (pour 200 ml) :

- 100 ml d'HV Tournesol biologique
- 50 ml d'HV Carthame biologique
- 50 ml d'HV Sésame biologique
- 4 à 6 gousses de Vanille biologique

Remarque : vous pouvez utiliser n'importe quelle autre huile, en fonction des propriétés et vertus attendues.
De même, pour la réalisation de macérât, on utilise des quantités plus importantes d'huile que dans la plupart des cosmétiques. Pour davantage d'économies, vous pouvez acheter vos HV dans les boutiques alimentaires de produits biologiques. Ce sera bien moins cher !

Réalisation :

1. Désinfecter le récipient dans lequel le mélange va macérer.

2. Verser les huiles dans le récipient. Intégrer les gousses de vanille fendues.

3. Taper sous le récipient afin de faire remonter les bulles d'air (cela évitera l'effet du bouchon qui saute sous la pression...).

4. Fermer. Stocker ainsi environ 6 semaines, en agitant de temps en temps.

5. Au bout de ce temps, ôter les gousses de vanille, filtrer l'huile afin d'enlever les grains de vanille.

6. Verser dans le récipient final.


Coût estimé pour 200 ml : 1 € HV + 3 € gousses = 4 € ! Bien moins cher que dans le commerce, et surtout vous pouvez choisir vos huiles de support.

dimanche 25 septembre 2011

Un ingrédient de saison : une recette - Le velouté potimarron et châtaigne

L'idée de départ : cuisiner des ingrédients de saison. Plus savoureux, avec un peu de chance, ils ne viennent pas de l'autre bout du monde. J'ai donc profité de l'arrivée des potimarrons et des châtaignes sur les étals, pour faire l'une de mes recettes automnales favorites : la soupe au potimarron et à la châtaigne ! Avec une pointe de poudre de gingembre, mmhh... un délice !
Voici la recette (simplissime !). N'hésitez pas à me faire part de vos ajouts personnels, c'est avec plaisir que j'essaierai.



Ingrédients :

- 1 potimarron
- 2 poignées de châtaignes pelées (crues, cuites, en conserve, congelées, selon vos possibilités)
- eau
- 1/2 cuillerée à moka
- sel et poivre

Procédé :

1. Bien nettoyer le potimarron sous l'eau, avec une brosse à légumes par exemple.

2. Avec un couteau à lame assez longue et surtout bien tranchante, couper le potimarron en deux et enlever les pépins. Détailler (le potimarron, pas les pépins ;) ) en dés moyens.

3. Mettre dans une cocotte-minute. Couvrir d'eau, et ajouter les châtaignes.
4. Assaisonner avec les épices, et refermer la cocotte.

5. Faire chauffer sur feu vif. Quand le sifflement commence, baisser le feu et laisser chauffer 20 minutes.

6. Laisser s'échapper la vapeur, ouvrir la cocotte et mixer !
Et voilà, c'est prêt.



vendredi 23 septembre 2011

Nouvelle ambiance automnale, parce qu'un peu de changement ne fait pas de mal ! ;)

Si la météo avait déjà décidé depuis quelques temps de brûler les étapes pour nous donner un avant-goût des fraîcheurs automnales, cette fois ci c'est officiel, l'été est bel et bien fini. Et je serai forte (que de résolutions en ce moment !), je ne broierai pas du noir en pensant au nombre de jours qui nous séparent de juin 2012. Pour garder un bon moral, quoi de mieux que de s'occuper un peu de mon blog ?Tout d'abord, l'ambiance sera autre. Pas question de loucher sur mes coquillages ensablés qui rappellent les vacances à la mer... pas l'idéal en cette période de rentrée.
Ensuite, je m'aperçois que l'automne est aussi synonyme de bonnes choses. Des fruits savoureux : figues, raisins ; encore quelques prunes, l'arrivée des fruits secs, les potimarrons et autres cucurbitacés.
Et enfin, douces soirées au chaud chez soi, en profitant d'un bain, d'un film (ou des deux ! ;))
Bref, c'est dans une ambiance cocooning et positive que se déroulera cette nouvelle saison, en espérant que cela vous plaise... D'ailleurs, qu'en pensez-vous ?

Edit : Je profite de l'occasion pour vous signaler que désormais il existe pour mon blog une pagination pour mobiles... J'espère que la lecture sur téléphone portable en sera ainsi plus aisée.
Bonne lecture :)


  

jeudi 22 septembre 2011

Thursday coffee : Café Latte Macchiato

Dernière semaine de vacances avant le retour à la fac. Avant tout, première résolution (identique à celle des années précédentes) : ne pas devenir accro au café. Pour l'instant cela ne m'a jamais posé problème, mais l'achat récent de mon café favori (1 kg à écouler quand même !) et la découverte du mousseur à lait, sont autant de raisons à une éventuelle addiction. Le café a quelque chose de particulier. Selon sa préparation, il n'aura pas deux fois le même goût, même s'il s'agit d'un simple café noir. Le grain, la nature du café, la moulure, l'eau, la machine et la quantité dosée sont autant de paramètres influents. Sans compter la variété incroyable de recettes : café noir, chaud ou froid, avec ou sans sucre, crème, lait, mousse de lait... Je m'intéresse à ces alternatives depuis la fin de l'été, comme en témoignent mes cafés glacés, Moka ou Cappuccino du mois d'août dernier.

Pour ce premier "Café du jeudi", j'ai choisi le Latte Macchiato, que je voulais tester depuis longtemps.


Ingrédients, pour un grand verre :
- 1 expresso ou café passé à la cafetière italienne
- Autant de lait chaud que de café
- 10 cl de lait chaud demi-écrémé dans le mousseur à lait

Procédé :

1. Préparer le café si cela n'a pas été fait, sucrer selon l'envie, et faire chauffer les récipients de lait.

2. Verser le lait chaud (sans les 10 cl du mousseur) dans le verre final.

3. Faire mousser le lait à l'aide du piston. Ajouter cette mousse sur le lait dans le verre.

4. Lorsque le café est prêt, ajouter délicatement le café à la préparation. Trois phases vont se distinguer : le lait chaud en bas, puis le café (plus léger), et enfin la mousse de lait (encore plus légère).
J'ai utilisé un petit entonnoir pour cette étape, qui permet de garder une mousse presque intacte.

5. Rajouter éventuellement un peu de mousse de lait et saupoudrer de poudre de cacao ou de cannelle, pour parfaire la présentation.

6. Servez !

Impression :

Peut être un peu trop de lait pour ce premier essai (la recette affichée ici tient compte de la rectification à apporter), mais le goût est très bon, doux, et bien parfumé.
Je tente bientôt le simple Café Macchiato ;)

mercredi 21 septembre 2011

Shampoing ultra-doux Géranium et Ananas

Plus de shampoing, et j'attends mon tensioactif SCI pour pouvoir tester des shampoings solides doux. Il me faut pour cette fois ci un shampoing que ma fille de trois ans puisse utiliser, mais qui corresponde aussi à mes cheveux.
Une seule huile essentielle, donc : le Geranium rosat, ramené de La Réunion. Je rajoute des extraits aromatiques de Poire et d'Ananas, pour adoucir l'odeur de Géranium... J'obtenais à la fin un beau shampoing lisse et transparent, mais un peu triste à mon goût. Comment remédier à ça ?
Vite, dans la cuisine, je sais que j'ai du curcuma ramené de chez mes parents également, ce sera parfait. Enfin j'espère : va-t-il bien se dissoudre ? Je ne souhaite pas vraiment me retrouver avec de gros grumeaux pleins de poudre de curcuma ! Pour "pimenter" le tout, un ou deux TAD de Mica or.
Et voici un beau shampoing d'un jaune scintillant rappelant l'ananas fraîchement coupé... J'aime à penser que c'est mon shampoing aux senteurs et couleurs réunionnaises : ananas frais et Géranium rosat. La poire vient apporter une touche de douceur à ces arômes francs.
Trêve de papotage, voici la recette (et une petit photo, bien sûr). Qu'en pensez-vous  ?

Ingrédients (pour 250 ml, soyons fous !) :

- 67,5 g (27 %) de Base Moussante Consistance (tensioactif ultradoux, viscosant)
- 15 g (6 %) de Mousse de Babassu (co-tensioactif qui rend les cheveux doux et faciles à coiffer)
- 99 g (39,6 %) d'Eau
- 50 g (20 %) d'Hydrolat de Jasmin Sambac (odeur très douce et fleurie)
- 5 g (2 %) de Protéines de Riz hydrolysées (rend les cheveux forts et volumineux)
- 5 g (2 %) de Protéines de Soie liquides (pour des cheveux lisses, soyeux, brillants, améliore l'élasticité des fibres des cheveux, lisse les écailles,... un merveilleux actif capillaire !)
- 4,5 g ( 1,8 %) d'Acide lactique (acidifie la préparation)
- 1,25 g (0,5 %) d'HE Geranium rosat (antipelliculaire, équilibrante, propriétés anti-poux)
- 1 g (0,4 %) d'EA Ananas (odeur exotique)
- 0,5 g (0,2 %) d'EA Poire
Ajouts de dernière minute :
- 1 DASH de Poudre de Curcuma (colorant jaune naturel)
- 2 TAD de Mica or (effet scintillant)

Procédé :

1. Préparation des ingrédients, nettoyage et désinfection du matériel et du plan de travail.


2. Dans un récipient, verser les tensioactifs (Base Moussante et Mousse de Babassu). Faire chauffer doucement au bain-marie, afin que le mélange devienne translucide.


3. Dans un second récipient, mettre l'eau et l'HA Jasmin.

4. Hors du feu, procéder au mélange (en essayant de ne pas en mettre partout à côté... oups !), en versant la phase acqueuse dans les tensioactifs, peu à peu en mélangeant délicatement.


5. Ajouter les protéines de soie et de riz, en mélangeant entre chaque ajout.

6. J'ai rajouté le curcuma en le diluant préalablement dans un fond d'eau, et le mica or directement dans la préparation. Le mélange est suprenant : il est rougeâtre ! Tant pis, c'était un essai, il faudra que je me penche sur la question.

7. Ajouter l'acide lactique... qui donnera finalement au produit une belle couleur jaune comme je la désirais !

8. Ajouter le reste des ingrédients un par un, en mélangeant bien à chaque inclusion.


9. Transférer dans le flacon à l'aide d'un entonnoir.

Impression :

Un shampoing très doux, pas vraiment démêlant mais ce n'était pas l'effet recherché. Le volume des cheveux est bien augmenté, et ouf ! le mica s'élimine bien au rinçage !

mardi 20 septembre 2011

Gel nettoyant visage hydratant et purifiant, Romarin - Abricot - Miel

Il était temps ! Il m'aura fallu dix jours pour trouver le temps - et le courage ! - de concocter un nouveau gel nettoyant pour le visage. Le dernier était très satisfaisant pour l'été, mais l'automne approchant à grands pas, il me faut un produit doux et hydratant, sans oublier l'action purifiante .
Voici la recette :


Ingrédients (pour 200 ml) :
- 58,4 g (29,2 %) d'Hydrolat Romarin (purifiant pour peaux mixtes)
- 100 g (50 %) d'Eau de source
- 2 g (1 %) de Gomme de Xanthane (gélifiant)
- 22 g (11 %) de Base Moussante Consistance (tensioactif ultra-doux)
- 4 g (2 %) de Mousse de Babassu (co-tensioactif très doux, excellent pouvoir moussant)
- 8 g (4 %) de Miel de Citronnnier (hydratant, antiseptique et purifiant)
- 1 g (0,5 %) d'HE Romarin à Verbenone (équilibrant, purifiant)
- 0,5 g (0,25 %) d'HE Manuka (antiseptique, antibactérien, odeur plus légère que le Tea Tree)
- 1,4 g (0,7 %) d'EA Abricot (pour couvrir les odeurs assez fortes des précédentes HE)
- 1,2 g (0,6 %) de Cosgard (conservateur)

Procédé :

1. Préparation des ingrédients et désinfection du matériel et du plan de travail.

2. Dans un récipient, verser l'eau et l'hydrolat. Saupoudrer la gomme de Xanthane en pluie, tout en agitant au mini-fouet afin d'éviter la formation de grumeaux. Mélanger pendant quelques secondes. Laisser reposer 5 minutes.

3. Pendant ce temps, mettre dans un second récipient les tensioactifs (Base moussante et Mousse de Babassu. Faire chauffer au bain-marie sur feu doux jusqu'à ce que le mélange devienne translucide. Retirer du feu.

4. Intégrer lentement la phase acqueuse gélifiée dans les tensioactifs, en mélangeant délicatement au mini-fouet.

5. Intégrer le miel dans la préparation. Pour cette première fois, je craignais que le miel ne s'homogénéise pas très bien, mais finalement, c'est plutôt facile !

6. Ajouter le reste des ingrédients, un à un, en mélangeant bien entre chaque.

7. Verser dans le flacon.

Utilisation :

S'applique du bout des doigts, en mouvements circulaires, sur une peau humidifiée. Rincer à l'eau claire.
En cas d'eau très calcaire ou de peaux réactive, sensible, parfaire le rinçage à l'aide d'un hydrolat apaisant (Camomille, Fleur d'Oranger...).


Impression :

Enfin une peau toute nette après nettoyage. J'adore l'effet du miel directement intégré dans la préparation : une sensation de douceur et une peau purifiée !

dimanche 11 septembre 2011

Crème visage aux 5 fleurs précieuses - "Flower power"

Voilà bientôt 2 semaines que mes crèmes de jour et de nuit sont terminées. Il m'aura fallu tout ce temps pour trouver le courage d'en réaliser une nouvelle. Je remarque que j'ai parfois un peu la flemme en ce moment, alors que je suis encore en vacances.
Enfin, ma peau a sonné l'alarme ce coup ci. Elle devenait plus terne, des imperfections apparaissaient, il était donc vraiment temps de remédier à ce manque de soin. Ah oui, parce que je ne vous ai pas dit ? Je n'ai plus de gel nettoyant visage non plus.
"Je m'y mets dès ce soir", voilà ce que je me répète depuis quelques jours. Mais cette fois ci, c'est vrai ! ;)


J'étais ravie de ma précédente crème de jour (celle-ci). Cependant, je suis en rupture de stock d'olivem 1000 (décidemment, rien ne va plus !). Je me tourne donc vers l'ester de sucre, qui m'a apporté pleine satisfaction dans ma dernière crème de nuit.

Rose de Mai, Jasmin Sambac, Orchidée royale, Edelweiss, et Violette, rendront cette crème pleine de fraîcheur, légère, ... et fleurie.

Ingrédients (pour 50 ml) :

Phase grasse :
- 6 g (12 %) d'HV Jojoba (assouplissante, équilibrante, calmante, ne laisse pas de film gras)
- 5 g (10 %) d'HV Macadamia (nourrissante, protectrice, restructurante, ne laisse pas de film gras)
- 10 g (20 %) d'Ester de sucre (permet une émulsion à froid, hydratant longue durée)

Phase acqueuse :
- 8,5 g (17 %) d'Hydrolat de Rose de Mai (purifie, raffraîchit, adoucit, odeur superbe à la fois fraîche et légèrement sucrée)
- 8,5 g (17 %) d'Hydrolat de Jasmin Sambac (tonique cutanée, senteur fleurie)
- 4,5 g (9 %) de Jus d'Aloe Vera filtré (cicatrisant, hydratant, purifiant, régule l'excès de sebum, adoucissant,...) 
- 0,25 g (0,5 %) de Gomme Xanthane (gélifiant et stabilisateur de l'émulsion)

Ajouts :
- 0,5 g (1 %) de Poudre d'Arrow Root (matifie, purifie, toucher doux et soyeux)
- 3,5 g (7 %) d'Extrait concentré d'Orchidée Royale (hydratant, adoucissant, anti-âge, revitalisant, régénérant)
- 1 g (2 %) d'AHA (acides de fruits, participe au renouvellement cellulaire, pour un teint éclatant)
- 1,5 g (3 %) d'Extrait d'Edelweiss (anti-âge, favorise la fermeté et l'élasticité de la peau)
- 0,3 g (0,5 %) d'EA Violette (raffraîchit et atténue l'odeur de Ciste ladanifère)
- 0,25 g (0,5 %) d'HE Ciste ladanifère (astringente, raffermissante, cicatrisante, antirides)
- 0,3 g (0,6 %) de Cosgard (conservateur)

1. Préparation, désinfection des mains, du matériel et du plan de travail.

2. Mettre les huiles dans un récipient. Ajouter l'ester de sucre. Mélanger au mini-fouet jusqu'à ce que le mélange soit homogène.


3. Verser les hydrolats et le jus d'Aloe Vera dans un second récipient. Ajouter la gomme de Xanthane en "pluie", en mélangeant les liquides simultanément. Mélanger jusqu'à l'obtention d'un gel.


4. Verser petit à petit la phase acqueuse dans la phase huileuse, en mélangeant vigoureusement au mini-fouet. Continuer ainsi 3 minutes. Puis, mettre le récipient dans un fond d'eau froide sans cesser d'agiter, continuer à nouveau 3 minutes.

5. Dans un autre récipient, verser l'Extrait d'Orchidée royale. Ajouter l'Arrow root, bien homogénéiser.


6. Introduire les ajouts un par un, en mélangeant entre chaque inclusion.

7. Verser dans le flacon à l'aide d'une poche à douille par exemple.

Impression :

Après deux jours d'application, ma peau est déjà plus belle, le grain plus fin et le teint plus clair. Parfaite pour les peaux mixtes, elle pourra convenir aux peaux sèches en ajoutant les proportions d'HV ou leur nature (Amande douce, Noyau d'Abricot)...

mardi 6 septembre 2011

Baume corporel scintillant Vanille-Tucuma

Un baume de bronzage retardataire : photo égarée dans l'ordi, produit oublié chez mes parents... Bref ! Un passage aux oubliettes pendant quelques temps.
Bien que l'été touche à sa fin, que les vacances soient finies pour beaucoup d'entre nous, j'ai décidé de publier cette recette. Après tout, l'été indien arrive et promet d'être ensoleillé, et la période de rentrée, le retour au travail, ne doivent pas nous empêcher pas d'avoir un hâle harmonieux, toujours bon pour le moral ! 

Pour ce baume que j'affectionne beaucoup, je me suis inspirée d'une recette d'AZ.


Ingrédients (pour 100 ml) :

- 42,5 g (50 %) de BV de Tucuma (idéal pour les produits après-soleil, protège de la déshydratation).
- 12,8 g (15 %) de Macérât de Carotte (riche en vitamine A, régénérant, assouplissant, favorise un bronzage harmonieux).
- 20 g (23,5 %) de Macérât de Vanille (odeur très douce, suave, nourrissant)
- 8,3 g (9,8 %) de Macérât de Monoï (protecteur, lissant)
- 0,9 g (1 %) de Mica or
- 0,4 g (0,5 %) de Mica Noisette
- 0,2 g (0,2 %) de Vitamine E (riche en vitamine E, conserve les phases grasses)

Procédé :

1. Préparation des ingrédients, nettoyage du marériel et du plan de travail.

2. Faire fondre le beurre de Tucuma au bain-marie, sur feu doux. Retirer du feu.

3. Ajouter les trois macérâts. Mélanger.

4. Mettre au congélateur pendant 5 minutes, en remuant 1 ou 2 fois, jusqu'à ce que la préparation se solidifie légèrement sur les parois.

5. Retirer du congélateur. Mélanger à nouveau.
Intégrer les micas et la vitamine E.
Homogénéiser.


6. Verser dans le pot.


Utilisation :

Appliquer ce beurre fondant et scintillant sur le corps, avant ou après l'exposition au soleil.

Impression :

Je fais ce beurre pour la deuxième année de suite. Toutefois je n'ai pas eu l'occasion de le tester cette année : oublié dans le réfrigérateur à l'autre bout du monde chez mes parents.
L'odeur est très douce. Ce baume laisse l'effet d'un hâle naturel et très harmonieux, c'est l'un de mes produits phares.

Dentifrice 70 % Aloe Vera "Au bonheur des dents"

J'avais pour habitude de mettre dans mon dentifrice du Jus d'Aloe vera et de la menthe, sous forme d'huile essentielle ou d'hydrolat. Cependant, au cours de récentes lectures, j'ai appris que l'herboriste Marie-Antoinette Mulot, auteur du livre Secrets d'une herboriste, déconseillait de mélanger la menthe à l'aloe vera (et à d'autres plantes contenant d'importantes quantités de résine : cannelle...). Elles seraient incompatibles.
Pour ce nouveau dentifrice, je me devais alors de choisir entre de l'hydrolat et/ou de l'HE Menthe verte, cette dernière étant très agréable au goût, et du jus d'Aloe vera, cicatrisant, antibactérien...

Comme vous aurez pu le deviner, la menthe sera l'ingrédient sacrifié dans cette recette. Et tant qu'à faire, le jus d'Aloe vera constituera toute ma phase acqueuse, soit 70 % de la composition de mon dentifrice.
Côté huiles essentielles, ce sera Manuka (antibactérien) et deux fois plus de Citron (pour le goût, mais aussi pour ses vertus désinfectantes).
Je choisis un abrasif doux : le carbonate de calcium, auquel sera ajouté de la poudre de Lithothame, un reminéralisant gorgé d'oligo-éléments.

Voici donc ce nouveau dentifrice :


Ingrédients (pour 50 ml) :

- 55,5 g (71,3 %) de Jus d'Aloe Vera filtré (apaisant, cicatrisant, hydratant, antibactérien, purifiant...)
- 1,56 g (2 %) de Gomme Guar (gélifiant)
- 3,9 g (5 %) de Glycérine (humectant, hydratant)
- 7,8 g (10 %) de Carbonate de Calcium (abrasif doux)
- 7,8 g (10 %) de Poudre de Lithothame (reminéralisant, riche en oligo-éléments)
- 2 DROP (0,17 %) de Poudre de racine d'Iris (blanchissant)
- 0,5 g (0,6 %) d'HE Citron (désinfectante, antibactérienne)
- 0,25 g (0,3 %) d'HE Manuka (antibactérienne, goût et odeur plus doux que le Tea-Tree)
- 0,38 g (0,4 %) d'EPP (conservateur naturel)

Procédé :

1. Préparez les ingrédients, ainsi que le matériel préalablement nettoyé et désinfecté.

2.  Verser 40 g du Jus d'Aloe Vera et la glycérine dans un récipient. Ajouter en un seul coup la gomme guar. Agiter jusqu'à la formation d'un gel épais.

3. Dans un second récipient, verser le reste du Jus d'Aloe Vera. Ajouter le Carbonate de Calcium. Mélanger délicatement jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène. Ajouter la poudre de Lithothame de la même manière.

4. Intégrer cette pâte dans le premier gel, bien homogénéiser.

5. Ajouter la poudre de Racine d'Iris, puis les huiles essentielles. Mélanger.
Terminer par l'ajout du conservateur.


6. Transférer la préparation dans un flacon, à l'aide d'une poche à douille par exemple.

Impression :

Un dentifrice à la fois très doux, qui nettoie parfaitement les dents. Le citron camoufle suffisamment l'HE de Manuka, le goût est raffraîchissant.

"Lotion de rentrée" préventive anti-poux.

Ca y est, c'est la rentrée. Les poux vont pouvoir s'en donner à coeur joie et coloniser plein de nouvelles têtes ! L'idée de voir ces bestioles courir sur la tête de ma fille - puis sur la mienne -, et la perspective du traitement de choc qui s'ensuivrait, m'ont apporté ce qu'il faut de motivation pour réaliser une lotion préventive. D'usage très simple, il suffira d'en vaporiser un peu sur les cheveux juste avant le départ pour l'école.
Un petit geste préventif à adopter, efficace espérons le !

Ingrédients (pour 100 ml) :

- 50 ml d'HA de Lavande sauvage
- 43 ml d'Eau de source
- 4 g de Solubol
- 0,5 g d'HE de Géranium rosat
- 0,5 g d'HE Lavande fine ... égarée, remplacée par Lavandin super
- 1 g d'EA Fraise des bois
- 0,3 g d'EPP

Procédé (simplissime !) :

1. Préparation des ingrédients, nettoyage et désinfection du matériel et du plan de travail.

2. Dans un récipient, verser le Solubol, ajouter les huiles essentielles. Mélanger.

3. Ajouter l'Hydrolat et l'eau.

4. Ajouter l'extrait aromatique et l'extrait de pépins de pamplemousse.

5. Mélanger et verser dans un flacon avec une pompe spray.

Utilisation :
Vaporiser sur les cheveux avant l'école, en particulier autour des oreilles et au-dessus de la nuque.

Impression :
Tout au long de la rédaction de cet article, je me serai gratté la tête... Il me suffit de penser ou parler de poux pour les imaginer en train d'installer leur terrain de jeux dans mes cheveux.
Espérons que cette démangeaison reste psychologique !

lundi 5 septembre 2011

Tarte à la rhubarbe meringuée

En quête d'un livre de recettes à base de café, je m'attarde un long moment au rayon Cuisine de la librairie du coin. Des livres sur le thé, sur le chocolat, je pensais mon bonheur proche, malheureusement aucune mention de ma boisson du moment aux alentours.
Dépitée, je me console avec Le Petit Larousse Pâtissier, qui me fait de l'oeil depuis quelques années. Ce livre est magnifique, les photos sont très appétissantes !

Voici ma version de la Tarte à la rhubarbe, qui sera meringuée et parfumée à la cannelle !


Ingrédients :

- 600 g de rhubarbe
- 60 g de sucre de canne en poudre
- Cannelle

Pâte brisée :
- 100 g de beurre mou
- 150 g de farine
- 2 CS de sucre de canne en poudre
- 2 CS d'eau
- 1 pincée de sel

Crème :
- 1 oeuf
- 45 g de sucre de canne en poudre
- 2 CS 1/2 de lait entier
- 2 CS 1/2 de crème fraîche liquide
- 25 g d'amandes en poudre
- 50 g de beurre

Meringue :
- 4 blancs d'oeufs
- 50 g de sucre glace


Procédé :

La veille : Rincer la rhubarbe, la couper en tronçons. Les faire mâcérer dans les 60 g de sucre en poudre, pendant une nuit.

Le lendemain : Préparer la pâte brisée.
Dans un saladier, verser la farine, le sucre et le sel. Mélanger, faire un puits. Ajouter le beurre coupé en morceaux.
Assembler en effritant du bout des doitgts. Effectuer cette opération le plus rapidement possible.
Ajouter l'eau, amalgamez, puis travailler la pâte. Etaler la pâte à la main, grossièrement, sur un plan de travail fariné. Faire une boule, laisser reposer 1/2 heure au moins.

Pendant ce temps, égoutter la rhubarbe à l'aide d'une passoire. Préchauffer le four à 180°C.
Beurrer puis fariner un  moule. Le garnir de la pâte étalée, piquer à l'aide d'une fourchette. Recouvrir de papier surfurisé, ajouter des légumes secs.
Faire cuire la pâte 15 minutes.

Préparation de la crème : Battre l'oeuf et le sucre, ajouter le lait, la crème, la poudre d'amandes et le beurre. Bien homogénéiser.
Préchauffer le four à 200°C.

Une fois la pâte précuite, enlever le papier sulfurisé et les légumes secs. Verser les morceaux de rhubarbe sur la pâte, ajouter la crème.
Enfourner pendant 18 minutes environ (jusqu'à ce que la crème soit bien dorée).


Laisser refroidir, saupoudrer de cannelle, et préparer la meringue : battre les blancs en neige très ferme. Ajouter le sucre glace tamisé à la fin seulement, homogénéiser délicatement à l'aide d'une maryse, en prenant soin de ne pas casser les blancs.
Verser la préparation sur la tarte froide. Etaler à l'aide d'une spatule, dessiner à l'aide d'une baguette ou d'une fourchette.
Passer sous le grill pendant 2 minutes... si vous utilisez la fonction grill du micro-ondes, mettez la grille basse, sans quoi vous aurez une belle meringue brûlée ^^... qu'il faudra recommencer !

Dégustez une fois la tarte refroidie !

lundi 29 août 2011

Café Mocha

En farfouillant sur des sites, blogs et forums sur le café, j'ai trouvé une affiche récapitulant bon nombre de recettes de cafés : expresso, caffe latte, cappuccino, les grands classiques s'y trouvent ! (Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus).


J'en profite pour vous présenter mon café du jour : le Moka. Ma version est légèrement différente de celle du poster ci-dessus : je ne sais pas ce qu'est le "half & half". C'est visiblement un mélange spécifique aux cafés... mais quel est-il donc ? Il semblerait que ce soit un mélange de crème et de lait... En attendant d'être fixée, je vais remplacer cet ingrédient mystère par de la mousse de lait, qui apporte légèreté et douceur.



Ingrédients (pour 2 mokas) :

- 10 cl de café bien fort
- 3 carreaux de chocolat noir à dessert
- 1 cuil. à moka de cacao
- sucre selon le goût
- 20 cl de lait

Procédé :

1. Pendant la préparation du café, faire fondre les carreaux de chocolat au bain-marie sur feu doux.

2. Une fois le chocolat fondu, faire chauffer directement sur feu doux. Immédiatement, intégrer 10 cl de lait, peu à peu. Bien remuer. Laisser chauffer sur feu moyen.

3. Verser 10 cl de lait dans le mousseur à lait. Pomper jusqu'à obtenir le double du volume initial. Laisser reposer pendant 1 minute.

4. Pendant ce temps, verser le café dans les verres, sucrer selon le goût. Ajouter le lait bien chaud. Enfin, déposer la mousse de lait.

5. C'est prêt à être dégusté !

Impression :

Le mélange chocolat et café est... surprenant ! On sent les deux parfums successivement, et non un goût qui synthétiserait les deux ingrédients. Je pense que cette boisson peut convenir aux personnes qui aiment un café léger. En revanche, si vous aimez le café au goût très prononcé, le cappuccino est peut être plus adapté.

Chocolat viennois onctueux

J'aurais également pu intituler ce message : Comment se désintoxiquer du café tout en se régalant ?
J'ai essayé ce soir mon premier chocolat viennois, et par cette même occasion, ma première chantilly.
Le résultat est à la hauteur de mes attentes (un poil trop sucré quand même, je réduirai le sucre dans ma prochaine chantilly) : onctueux, légèrement crémeux, et bien chocolaté.


Ingrédients (pour 2 chocolats viennois, soit 50 cl) :

- 100 g de chocolat noir à dessert
- 50 cl de lait
- 20 cl de crème fluide entière très froide
- 10 g de sucre glace

Procédé :

1. Faire fondre le chocolat dans une casserole au bain marie, sur feu doux.


2. Une fois le chocolat fondu, retirer du feu.


3. Mettre cette casserole directement sur feu doux, ajouter et homogénéiser peu à peu.


4. Faire bouillir en remuant de temps en temps.

5. Pendant ce temps, préparer la chantilly : dans un saladier placé préalablement au congélateur, verser la crème et le sucre glace.
Placer le tout dans un saladier avec des glaçons ou de l'eau très froide.
Fouetter la crème au batteur, jusqu'à ce que la chantilly se forme : les fouets doivent laisser leurs empreintes dans la crème.

6. Verser le chocolat dans les bols.


7. Ajouter la chantilly à l'aide d'un piston ou d'une poche à douille sur le chocolat.


8. Vous pouvez saupoudrer un peu de poudre de cacao par dessus !

Bonne dégustation !

dimanche 28 août 2011

Baume capillaire avant-shampoing fortifiant

Une petite séance de rattrapage est toujours bienvenue ! Voilà la recette d'un beurre capillaire, confectionné pour ma maman, au mois de mai dernier. Je voulais réaliser un produit pour cheveux secs, fortifiant et protecteur. Le vent et l'eau de mer sont aussi agressifs pour la peau et les cheveux que l'île de la Réunion est magnifique !


Ingrédients (pour 60 ml) :

- 30,2 g de BV Karité (protège, reconstruit, adoucit)
- 14 g de BV Mangue (nourrissant, adoucissant, idéal pour les soins capillaires)
- 15,6 g d'HV Baobab (réparateur, émollient, adoucit)
- 12,8 g d'HV Kukui (excellent demêlant pour les cheveux secs et abimés)
- 13 g d'HV Ricin (fortifiant, pour cheveux secs, cassants, dévitalisés)
- 1 g d'HE Citron (fortifiante)
- 0,2 g de Vitamine E (conservateur, antioxydant)

Procédé :

1. Préparation des ingrédients, nettoyage et désinfection du matériel et du plan de travail.


2. Peser les beurres et les faire fondre au bain-marie sur feu doux.


3. Retirer du feu, ajouter les huiles végétales. Homogénéiser.


4. Placer 5 minutes au congélateur, jusqu'à ce que la préparation commence à se figer sur les bords.
Retirer.

5. Ajouter l'huile essentielle et la vitamine E. Mélanger.


6. Verser dans le pot. La préparation va durcir au bout de quelques heures.


Utilisation :

Faire fondre un peu de baume dans les mains, et appliquer sur les cheveux secs, en insistant sur les pointes. Laisser poser au moins 20 minutes, pour ma part, je laisse souvent appliquer le produit une nuit entière.
Retirer à l'aide d'un shampoing doux.

Masque capillaire anti-poux préventif, Blé et Géranium rosat

Voici une deuxième version de l'après-shampoing nourrissant et préventif anti-poux à la Lavande et au Blé, concocté il y a quelques mois.
Le Monoï n'avait finalement pas vraiment camouflé l'odeur de l'huile de Neem, et avait même contribué à une odeur... assez particulière. Je vais donc tenter ma chance avec l'huile de Coco cette fois ci. Je vais également remplacer le Beurre de Mangue par du Beurre de Cacao.
Voici donc la recette, sur le même principe que la première version...


Ingrédients (pour 250 ml) :

Phase grasse :
- 9,6 g (8%) HV Neem (propriétés antiseptiques, forte activité anti-poux)
- 7,2 g (6%) HV Ricin (fortifie et favorise la pousse des cheveux)
- 8,4 g (7%) HV Coco (protectrice, adoucissante, rend les cheveux forts et brillants)
- 3,6 g (3%) BV Cacao (protège, reconstruit et adoucit les cheveux)
- 7,2 g  (6%) BTMS (conditionneur capillaire, lisse et démèle les cheveux)
- 4,8 g (4%) Conditionner emulsifier (conditionneur capillaire très doux)

Phase acqueuse :
- 36 g (30%) Eau
- 35,3 g (29,4%) Jus d'Aloe vera filtré (hydratant, nourrissant)
- Acide lactique (pour un pH 4,5-5)

Ajouts :
- 2,4 g (2%) Provitamine B5 (répare, gaine le cheveu, le rend brillant, fort et facile à coiffer)
- 2,4 g (2%) Phytokératine de blé (apporte force et vigueur aux cheveux)
- 0,6 g (0,5 %) HE Lavande vraie (anti-poux)
- 0,6 g (0,5%) HE Geranium rosat (anti-poux)
- 0,72 g (0,6%) EPP (conservateur)


Procédé :

1. Préparation et désinfection du matériel et des mains.

2. Mettre dans un récipient la phase grasse (huiles et beurres + BTMS + Conditionner emulsifier).

3. Dans un second récipient, mettre l'eau, le jus d'Aloe vera et l'acide lactique.

4. Faire chauffer les deux phases au bain-marie, séparément, jusqu'à environ 70°C. Retirer du feu.

5. Verser lentement la phase acqueuse dans la phase grasse, tout en agitant vigoureusement. Le mélange blanchit et s'homogénéise. Continuer 3 minutes. Puis, mettre le récipient dans un fond d'eau froide. Mélanger à nouveau 3 minutes.

6. Ajouter  le reste des ingrédients, un par un, en mélangeant entre chaque ajout.

7. Verser dans le pot préalablement désinfecté.

Soin contour des yeux tenseur et anti-âge, à l'Orchidée royale bio

Voilà un petit soin contour des yeux concocté pour ma tante, cliente régulière, pour la remercier de sa fidélité. J'en ai profité pour essayer l'extrait d'Orchidée royale bio, tout nouveau chez AZ !
Pour le reste des ingrédients : un hydrolat tenseur (Verveine), un anti-oxydant (HV Son de riz) et des actifs anti-âge (Caféine, acide hyaluronique...).
La plus grande difficulté concernait la senteur : s'agissant d'un produit destiné au contour des yeux, pas question de mettre des huiles essentielles. En outre, je désirais une odeur plutôt légère. J'ai commencé par 1 goutte de fragrance de Fleur de coton, que j'ai équilibrée avec 2 gouttes d'EA Grenade, qui adoucit et raffraîchit l'odeur.


Ingrédients (pour 15 ml) :

Phase grasse :
- 1,5 g (10 %) d'HV Son de riz (protège la peau du vieillissement, des agressions extérieures, anti-oxydante)
- 1,5 g (10 %) de Macérât huileux de Figuier de Barbarie (prévient la déshydratation et le vieillissement cutané)
- 1,1 g (7 %) d'Olivem 1000 (pour des émulsions très fines, hydratant longue durée, permet une libération progressive des actifs)

Phase acqueuse :
- 6 g (40 %) d'HA Verveine odorante (raffermit les tissus, tenseur)
- 7,3 g (48,8 %) d'Eau (hydratant)

Ajouts :
- 0,45 g (3 %) d'Extrait concentré d'Orchidée royale (hydratant, adoucissant, anti-oxydant, revitalisant, régénérant)
- 0,1 g (0,6 %) de Caféine (anti-poches et défatigant)
- 1 DROP d'Acide hyaluronique (hydratant, repulpant intense, tenseur, remodelant, anti-rides)
- 1 goutte de Fragrance Fleur de Coton (odeur fleurie et élégante)
- 2 gouttes d'EA Grenade (pour une note plus fraîche et "verte")
- 0,1 g (0,6 %) de Cosgard (conservateur)

Procédé :

1. Préparation des ingrédients, nettoyage et désinfection du matériel et du plan de travail.

2. Verser la phase grasse dans un récipient, la phase acqueuse dans un second.

3. Faire chauffer les deux phases séparément au bain-marie, jusqu'à une température d'environ 70°C. Retirer du feu.

4. Verser lentement la phase acqueuse dans la phase grasse, tout en agitant vigoureusement. Le mélange blanchit et s'homogénéise. Continuer 3 minutes. Puis, mettre le récipient dans un fond d'eau froide. Mélanger à nouveau 3 minutes.

5. Intégrer les autres ajouts un par un, en mélangeant entre chaque inclusion.

6. Transférer la crème dans son flacon.

Utilisation :

Ce soin hydratant, régénérant et anti-âge à l'Orchidée royale s'applique sur le contour des yeux en légers lissages jusqu'à pénétration complète.

samedi 27 août 2011

Lait de toilette adoucissant visage à la Prune et à l'Amande douce

Voici un lait de toilette pour le visage, qui peut à la fois servir de démaquillant ou de lotion-soin. Aux huiles végétales nourrissantes et adoucissantes, ce lait convient particulièrement aux peaux sèches ou fragiles.
Je fais le choix de ne mettre aucune huile essentielle : en tant que démaquillant, le produit est susceptible d'être en contact avec les yeux, et destiné notamment au visage de ma cousine encore toute jeune (3 ans !), je préfère une solution la plus douce et la moins agressive possible.

Ingrédients (100 ml) :

Phase grasse :
- 4 g (5 %) d'HV Amande douce (apaisante, adoucissante, pour peaux sèches)
- 4 g (5 %) d'HV Prune de Gascogne (antioxydante, adoucissante, odeur d'amande amère)
- 2,4 g (3 %) de Cire émulsifiante n°3 (émulsifiant pour textures légères, un toucher frais et non gras)

Phase acqueuse :
- 24 g (30 %) d'HA Tilleul (hydratant, éclaircit le teint, peaus sensibles et irritées)
- 44 g (55 %) d'Eau (hydratant)
- 0,2 g (0,3 %) de Gomme de Xanthane (gélifiant, et surtout ici, stabilisant)

Ajouts :
- 0,8 g (1 %) de Bisabolol (apaisant, réparateur, adoucissant, pour peaux sensibles et tiraillées)
- 0,5 g (0,6 %) de Cosgard (conservateur)

Procédé :

1. Préparation des ingrédients, nettoyage et désinfection du matériel et du plan de travail.

2. Verser la phase grasse dans un récipient, la phase acqueuse dans un second.

3. Faire chauffer les deux phases séparément au bain-marie, jusqu'à une température d'environ 70°C. Retirer du feu.

4. Verser lentement la phase acqueuse dans la phase grasse, tout en agitant vigoureusement. Le mélange blanchit et s'homogénéise. Continuer 3 minutes. Puis, mettre le récipient dans un fond d'eau froide. Mélanger à nouveau 3 minutes.

5. Intégrer les autres ajouts un par un, en mélangeant entre chaque inclusion.

6. Transférer la crème dans son flacon.

vendredi 26 août 2011

Un cappuccino à la cannelle : l'occasion de tester le mousseur à lait !

Vous l'aurez compris, je suis en pleine période caféinée... J'ai commencé par le café glacé, tout nouveau pour moi.
Je voulais aujourd'hui un café plus chaud et onctueux: un cappuccino sera parfait. Cependant, je ne suis pas très sûre de la recette. Jusque là, la crème de mes cappuccino était en réalité de la chantilly. Or, j'ai découvert un article sur le cappuccino qui évoquait de la mousse de lait (également utilisée dans le Latte, le Moka, etc), dont voici le lien.
D'accord, je l'avoue, le cappuccino est aussi un prétexte pour utiliser mon nouveau "jouet"...


Ce matin, j'ai enfin reçu un mousseur à lait, qui me permettra, je l'espère, d'obtenir une belle mousse épaisse et crémeuse. 
Je m'en vais vous le présenter de ce pas :


Après mes tentatives à l'aide du mixeur, la simplicité de ce système, manuel, me rendait sceptique. Selon la notice, il suffit de verser du lait dans le pichet en verre, et pousser le piston jusqu'à ce que se forme une mousse bien épaisse...
Soit, alors essayons !

Ingrédients (pour 2 cappuccino) :

- 2 expressos (pour ma part, c'est simplement un café réalisé avec une cafetière italienne, je préfère)
- sucre (facultatif)
- 20 cl de lait entier tiède

Procédé :

1. Préparer le café ou les expressos. Les verser dans 2 tasses, sucrer selon le goût de chacun.


2. Il est temps maintenant d'essayer mon nouveau "jouet". Verser le lait dans le pichet.


3. Insérer le piston, et pomper jusqu'à obtenir le double du volume.


4. Laisser reposer une minute.


5. Verser sur le café, sur 1cm à 1,5 cm de hauteur.


6. Pour finir, j'ai saupoudré un peu de cannelle. Servir immédiatement.


Impression :

Jusqu'à aujourd'hui, j'utilisais de la chantilly dans mes cappuccino (quel délice !). Ce premier cappuccino à la mousse de lait est très savoureux, léger, la mousse est à la fois aérienne et onctueuse.
La cannelle se marie très bien avec le café !